2015, Jinan

Compte-rendu

Compte-rendu de l’assemblée générale de la Commission Internationale de l’Histoire de la Révolution française à l’occasion du 22e Congrès du Comité International des Sciences Historiques à  Jinan (Chine).

28 août 2015: 10h30-12h15

En ouverture, Professeur Alan Forrest (Université de York), président de la Commission Internationale de l’Histoire de la Révolution Française de 2010 à 2015, dresse le bilan des travaux de la Commission (voir son “rapport moral” en annexe du présent compte rendu).

Ensuite le secrétaire général de la Commission, Matthias Middell (Université de Leipzig), rend compte du développement de l'adhésion à la Commission, de son site internet et de son travail de relations publiques ainsi que de sa situation financière.

Le travail de la Commission fut fortement lié au nombre de chercheurs présents aux colloques organisés pendant les Congrès de Sydney en 2005 et d’Amsterdam en 2010. Leur présence étant faible (surtout à Sydney), le nombre de membres individuels resta restreint. Cependant, grâce aux initiatives prises depuis Amsterdam, notamment à travers de nombreuses publications et l’organisation de colloques, la situation a changé.

Les participations financières des membres institutionnels (de l’Institut d’Histoire de la Révolution Française de la Sorbonne à Paris ; du Musée de la Révolution Française à Vizille et du Centre Français de l’Université de Leipzig) furent extrêmement importantes quant à la survie de la continuation des travaux de la Commission. Grâce à ces participations il fut possible de payer la cotisation annuelle de 650 CHF au Comité International des Sciences Historiques – condition préalable à la continuation du statut de la Commission en tant qu’organisation affiliée du Comité.

A l’occasion du colloque international de Vizille en septembre 2014, l’attention d’un plus grand nombre de chercheurs européens et asiatiques put être fixée sur la Commission, permettant ainsi d’augmenter à 29 le nombre actuel de ses membres individuels – nombre qui pourrait  bien sûr être encore augmenté, la limite de la Commission n’étant pas encore atteinte.

Le site internet, fut complètement remis à jour en 2015 et permet désormais, non seulement d’avoir une vue d’ensemble de l’histoire de la Commission et de ses organes, mais aussi d’avoir un aperçu des périodiques et ressources en ligne ainsi que des sites internet pertinents dans le domaine de la recherche scientifique sur la Révolution Française.

La section « ressources » du site internet est bien évidemment toujours modifiable, et tous les membres de la Commission sont cordialement invités à apporter leur contribution. Toute proposition pour améliorer le site internet, ainsi que toute possibilité de partenariats avec d’autres organismes, sont les bienvenues!

Compte-rendu financier

En 2005 le bureau a décidé d’ouvrir deux comptes afin de permettre à l’époque, les paiements courants français, effectués en chèque. Ainsi, en plus du compte principal de Leipzig, il existait jusqu’en 2014 un second compte, ouvert à Grenoble. Il apparut en 2015 que ce compte n’était plus utile et il fut clôturé après que le montant restant eut été viré sur le compte principal de Leipzig. En 2010 les deux comptes avaient ensemble un avoir de 100 €. Pour la période entre 2010 et 2015 les cotisations s’élevaient à 1450 € pour les membres individuels et à 3000 € pour les cotisations institutionnelles.

Les dépenses s’élèvent à
•    2955,26 € pour le paiement de la cotisation due au Comité International des Sciences Historiques, à
•    310 € de frais bancaires, ainsi qu’à
•    738,04 € de frais d’honoraires pour le développement et la mise à jour du site internet.

Ainsi l’avoir sur le compte à Leipzig s’élève à:
•    241,07 € au 15.08.2015.

En plus de pouvoir faire un virement bancaire, le secrétaire général a annoncé la possibilité d’effectuer un règlement via PayPal. En raison de l’augmentation du cours du Franc Suisse sur l’Euro et le Dollar, devise de paiement des cotisations du Comité International des Sciences Historiques, le secrétaire général a en outre proposé à l’assemblée d’augmenter la cotisation de ses membres à 60€/$ pour la période 2015-2020.
Sur la base de ces rapports et après un discours constructif, l’assemblée générale décide le quitus accordé au bureau de la Commission.

Au cours de la discussion on a  proposé l’organisation d’universités d’été pour les jeunes chercheurs dans les cinq ans entre les congrès du Comité International des Sciences Historiques. Pierre Serna, instigateur de la mesure, proposa également l’organisation pour septembre 2017 d’une telle université d’été en coopération entre l’Institut de l’Histoire de la Révolution Française de Paris qu’il dirige et la Commission Internationale de l’Histoire de la Révolution Française. Cette proposition fut chaleureusement accueillie.

La proposition d’augmenter la cotisation quinquennale à 60 €/$ pour la période de 2015 à 2020 a été adoptée à l’unanimité. L’idée  d’un tarif réduit pour les jeunes chercheurs étant jugée trop compliquée à mettre en place, une proposition alternative et aussi attractive pour les jeunes chercheurs a été proposée. Il est proposé d’élargir la participation institutionnelle afin de permettre aux doctorants / étudiants en PhD de profiter de cet accès (via un institut ou un établissement d’enseignement supérieur) sans avoir à s’acquitter d’un paiement individuel supplémentaire. Cela peut se faire simplement en demandant au membre représentant l’institution d’indiquer le(s) nom(s) du ou des jeune(s) scientifique(s) étant habilité(s) à profiter de la mesure. On a proposé aussi  de créer une rubrique sur le site internet pour les projets des doctorants, où les jeunes scientifiques pourraient être mis en contact les uns avec les autres,  dans le but également d’augmenter leur visibilité internationale. Le Musée de la Révolution Française à Vizille a en outre été choisi, en tant que  maison mère de la Commission, pour le dépôt et la conservation de ses archives.  Tous les membres actuels et antérieurs sont invités à lui remettre les travaux en leur possession, en la personne de son conservateur Alain Chevalier. Ils sont priés d’informer le secrétaire général de la Commission de toute transaction.

Élections du nouveau Bureau

Enfin l’assemblée générale invite aux propositions pour les élections du nouveau Bureau; les personnes suivantes sont élues à l’unanimité des votes exprimés:

Président:
Prof. Koichi Yamazaki (Japon, Université Hitotsubashi à Tokyo)

Vice-Présidents:
Prof. em. Alan Forrest (Angleterre, Université de York)
Prof. Ana Maria Rao (Italie, Université de Naples Federico II)
Prof. Pierre Serna (France, Institut d'Histoire de la Révolution française, Université de Paris I)

Secrétaire Général et Trésorier:
Prof. Matthias Middell (Allemagne, Université de Leipzig)

Autres Membres du Bureau:
Dr Alain Chevalier (France, Musée de l'Histoire de la Révolution française à Vizille)
Prof. Choi Kab Soo (Corée du Sud, Université Nationale de Seoul)
Prof. Ian Coller (Etats Unis; Université de la Californie à Irvine)
Prof. Annie Jourdan (Pays Bas, Université d'Amsterdam et rattachée à l’Institut d'Histoire de la Révolution française, Université de Paris I)
Prof. Peter McPhee (Australie, Université de Melbourne)
Prof. em. Timothy Tackett (Etats Unis, Université de la Californie à Irvine)
Prof. Alexander Tchoudinov (Russie, Académie de Sciences Moscou)
Prof. Rachida Tlili Sellaouti (Tunisie, Université de Tunis La Manouba)
Prof. Gao Yi (Chine, Université de Pekin)

Jinan 28.08.2015, certifié conforme.

Matthias Middell, secrétaire général de la Commission.

last modified: 30.11.2015